Private Equity, l’option pour diversifier son portefeuille. - Creand
Aller au contenu

Private Equity, l’option pour diversifier son portefeuille.

Quand il s’agit d’investir, la plupart d’entre vous se tournent vers la diversification comme l’un des principaux facteurs à prendre en compte pour limiter le risque du portefeuille. Après avoir récemment écrit dans cet espace sur le Venture Capital, je parlerai aujourd’hui du Private Equity (ou capital-investissement). Dans les grandes lignes, les fonds de Private Equity sont des fonds qui investissent dans des compagnies de capital privé (non cotées) aux différentes stratégies, mais en visant toujours la génération de valeur pour la compagnie, afin qu’elle se traduise par une majeure valorisation et donc la vente de participation du capital à un prix supérieur à celui de l’achat.

À l’instar des fonds de Venture Capital, ces fonds illiquides disposent généralement d’un horizon de placement long, de 10 ans, soit les 5 premières années consacrées à l’investissement du capital des participants au fonds dans des entreprises privées qui composeront le portefeuille puis les 5 années suivantes destinées à gérer les désinvestissements de ces entreprises détenues. Par conséquent, nous ne pourrons généralement pas disposer totalement, ni en partie, du capital investi avant l’échéance établie et le remboursement de notre investissement par le fonds. Néanmoins, il convient de prendre en compte qu’au fur et à mesure que les fonds Private Equity génèrent des plus-values dérivées de la vente des participations dans les entreprises investies, ils distribuent, en parallèle, le capital aux participants du fonds et génèrent donc une certaine liquidité. Dans le même temps, l’investissement dans ces fonds n’est généralement pas de 100 % au début. En effet, l’investisseur engage le capital qu’il souhaite investir et le fonds réalise des demandes de capital (« capital calls ») au fur et à mesure de l’investissement et de la composition du portefeuille d’entreprises détenues. De cette façon, les fonds peuvent investir rapidement l’argent apporté par les participants et donc être plus performants et générer un meilleur TRI/multiple pour l’investisseur.

Comme pour tout investissement, il convient de soupeser, entre autres, le risque de marché auquel nous nous exposons en investissant. Aussi, quel que soit le risque de l’investissement, un portefeuille diversifié (géographiquement, sectoriellement, etc.) reste la façon la plus sûre d’investir et de réduire le risque initial de façon exponentielle. Or, dans le cas du Private Equity, les fonds de fonds nous offrent cette possibilité et se présentent comme une option permettant aux investisseurs de se familiariser à ce type de fonds.

Pour en revenir à la diversification mentionnée au tout début, nous devons garder à l’esprit que ces fonds apportent une décorrélation par rapport aux actifs financiers traditionnels (marchés de taux variable, fixe, etc.), c’est pourquoi nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un actif qui s’adapte parfaitement et présente un grand potentiel pour certains portefeuilles. Pour une mise en contexte au niveau européen, l’augmentation du volume des portefeuilles d’investissement a été telle que la réglementation s’attèle désormais à démocratiser cet actif et s’éloigne peu à peu de ce qui est probablement le principal handicap au moment d’investir : le montant du ticket minimum d’entrée (généralement de 100 000 €). À cet égard, dans des pays comme l’Espagne, on peut arriver sous différents paramètres à investir en tickets de 1 000 €. Actuellement, pour les vecteurs de ce type émis à travers le vecteur andorran, ce ticket minimum est fixé à 50 000 €.

Creand Crèdit Andorrà est d’ailleurs sur le point de lancer le second programme de Fonds de Fonds de Private Equity. En créant une structure efficace de Fonds de Fonds, on peut investir dans un portefeuille extrêmement diversifié de gestionnaires spécialisés dans des secteurs de marchés dans la ligne des tendances macro, dans de grands fonds au niveau global, mais aussi dans des fonds de Venture Capital, avec des rendements historiques égaux ou supérieurs à la moyenne du marché.

Diari d’Andorra 13.09.23

CreandExperts
CreandValor
Écrit par
Autor post
Guillem Escabrós
Gestor de Nous Productes de Creand Crèdit Andorrà